Antoine Brizard, Tesla fait peau neuve (épisode 3)

Please log in or register to like posts.
News

Faire d’une Tesla un joyau dans son écrin, un exemplaire unique, divine vitrine roulante d’un savoir-faire français qui excelle dans la sellerie comme dans la broderie, c’est le challenge que s’est fixé Antoine Brizzard, co-gérant de l’entreprise située au cœur de Reims, Sublim Brodeurs. La réalisation du premier siège comme le gainage des jantes de cuir ont été des étapes décisives, points de départ impératifs au lancement du projet. Si Antoine a dû revoir à la hausse le délai nécessaire pour présenter ce concept car au public, il veut que tout soit pensé dans les moindres détails pour faire de cette Tesla un symbole du luxe comme du bon goût.

« Je préfère que l’on prenne un peu de retard mais qu’à la fin on soit fiers de ce projet et, surtout, que l’on ait aucun regret ! »

Quelles ont été les principales opérations effectuées pendant ces deux semaines ?

On a enfin démonté le volant, et, miracle, la voiture ne s’est pas transformée en sapin de Noël ! Nous avons également retiré toute une partie des carénages intérieurs, tout le plastique. Aujourd’hui, on s’occupe de la console centrale tout en débutant l’habillage d’un siège de cuir.

Les jantes de la voiture avaient également été envoyées pour être gainées de cuir ?!

Elles devaient effectivement être terminées hier, mais on a pris du retard. Il y a gros travail pour le carrossier qui n’est pas habitué à réaliser ce genre d’opération très particulière. Il doit appliquer une préparation pour les maroquiniers tout en peignant les trois couches de peinture qui correspondent au blanc de Tesla. Je m’aperçois, au fil du temps, que nous sommes confrontés à un problème de timing que je ne pensais pas aussi important, impactant. Je dois gérer les plannings de tous les intervenants qui me filent un coup de main sur ce projet tout en devant répondre à leurs impératifs professionnels, ce qui n’est pas forcément évident. On aimerait que les choses aillent plus vite, mais comme les prestataires nous aident à titre presque gracieux, il est compliqué de leur imposer un timing rigoureux. Je dois également avouer à leur décharge que le projet évolue encore énormément avec des nouvelles idées qui germent, d’autres qui, en définitive, s’avèrent impossibles à mettre en place, ce qui complique un peu plus les choses.

Quel cuir as-tu prévu d’utiliser pour gainer les jantes ?

Nous allons utiliser un cuir qui sera identique à celui de l’habitacle. Les contraintes étant que ce cuir doit être capable de résister à l’eau tout en respectant les normes incendie par exemple. Après, il y a aura la phase de test où nous allons devoir faire rouler la voiture à une vitesse assez élevée afin de vérifier que cela n’abîme pas le cuir trop rapidement. J’espère sincèrement que le test s’avèrera concluant car un concept car avec des jantes gainées de cuir, ça sera quand même quelque chose d’assez exceptionnel.

Tu as donc définitivement abandonné l’idée d’utiliser de la peau de crocodile pour l’intérieur de la voiture ?!

L’idée nous paraissait super sympa sur le papier mais les essais n’ont pas été concluants. Cela faisait vraiment trop bling bling. C’était de mauvais goût ! On souhaite que la voiture respecte tous les codes du luxe sans pour autant que cela ne fasse trop tape à l’œil.

Tu as opté pour quel genre de peau finalement ?

J’ai choisi un cuir de haute qualité, blanc, un peu grainé, assez souple. Pour l’instant, nous avons réalisé des tests avec du skaï afin de ne pas trop perdre de matière. Il nous a également fallu faire quelques essais avec le cuir afin de voir comment il réagissait à la broderie. Ce sont toutes ces phases de tests en amont qui sont extrêmement chronophages.

Lors de notre précédent entretien, tu m’expliquais que le projet était encore en évolution permanente. Les choses sont-elles un peu plus arrêtées désormais ?

Pour les jantes c’est bon ! Les sièges, c’est la mauvaise surprise. On ne s’attendait pas à ce que cela soit aussi compliqué, qu’il y ait autant de problèmes à régler. Pour le coffre avant, nous avons eu une idée de dernière minute sur laquelle nous travaillons actuellement, mais comme rien n’est encore définitif, j’attendrai notre prochaine interview pour t’en parler. Pour le reste, on souhaite placer la cave à cigares, ta cave à cigares, dans le coffre avant, à côté du bar à champagne.

La cave à cigares sera donc située à côté de la cave à Champagne dans le coffre avant plutôt que sous les sièges ou dans un accoudoir ! Tu as pu avancer avec la personne qui doit réaliser cette cave sur mesure ?

Oui, il n’attend plus que je lui envoie les dimensions afin de se mettre au travail. On voudrait que la cave à Champagne et celle à cigares ne fassent qu’un dans ce coffre avant qui risque d’être une vraie belle surprise.

Même si les choses ont pris du retard, au moins le démontage du volant n’a pas transformé la Tesla en sapin de Noël !

Non, fort heureusement. Nous n’arrivions pas à avancer sur ce point car nous ne parvenions pas à joindre le contact que l’on avait et qui bossait chez Tesla. À un moment, on a eu une sorte d’éclair de génie et l’on s’est dit que, peut-être, des tutos étaient disponibles sur la Toile. Quand on a tapé la recherche en français, nous n’avons malheureusement rien trouvé. Par contre, en anglais, le moteur de recherche nous a fourni plusieurs vidéos de personnes qui montraient justement comment démonter le volant d’une Tesla en toute sécurité. On a pris notre courage à deux mains, on s’y est mis et, miracle, en dix minutes, l’affaire était pliée. J’avoue que cela nous a enlevé une sacrée épine du pied.

Et pour la bagagerie, on en est où ?

Pour l’instant, c’est au point mort car, comme la bagagerie sera fabriquée dans le même cuir que les sièges, nous devions d’abord terminer cette opération. Aujourd’hui, on doit vraiment penser à optimiser le temps. J’ai également reçu de nouvelles machines à l’atelier, des machines d’impression numérique à jet d’encre qui, à la base, devaient nous servir pour des tee-shirts ou des tote bags. En faisant quelques essais, on s’est dit que l’on pourrait peut-être effectuer un test d’impression sur la croute de cuir. Le résultat dépasse largement ce que l’on aurait pu espérer. Pour la bagagerie, on risque donc d’utiliser ces machines pour des imprimés sur le cuir. Sur ce point, là encore, comme tu peux le constater, les choses évoluent. J’avoue que tout ça m’occasionne pas mal d’insomnies !

Je suppose que la housse, cette robe de mariée qui viendra recouvrir le véhicule pour la présentation, sera, elle aussi, une pièce unique ?

Effectivement, avec un tissu 100% fabriqué en France. On souhaite quelque chose qui habille au mieux la voiture et soit là encore dans les codes du luxe poussé à l’extrême. J’ai personnellement toujours été déçu des housses de concept car que j’ai pu voir jusqu’à présent. C’est la raison pour laquelle, là encore, nous souhaitons nous démarquer. Cette housse sera, comme tu le dis, la robe de mariée de la voiture, son écrin. On veut que tout soit pensé dans les moindres détails, qu’il n’y ait pas une seule faute de goût et que la Tesla soit le reflet de notre savoir-faire à tous niveaux !

As-tu déjà une date en tête concernant l’inauguration de cette Tesla ?

Avant cet épisode de la Covid, nous étions partis sur une présentation pour le mois de juin, période où, généralement, se déroulent beaucoup d’évènementiels dans tous les milieux… Là, nous sommes déjà au mois de juillet. J’aimerais idéalement que le projet soit finalisé pour septembre. Vais-je pouvoir respecter ces délais ? Rien n’est moins sûr ! Concernant la présentation, je pense qu’une se déroulera à Reims et l’autre à Paris. Je regarde pas mal de choses sur Internet, des lieux atypiques où pourrait se dérouler l’évènement. J’aimerais que, pour cette présentation, on soit vêtus de tenues assorties à la voiture. Il nous reste donc beaucoup, beaucoup de boulot. Ça tombe bien, je ne prends pas en vacances cet été !

Sage décision ! Et les tenues assorties à la voiture seront, je suppose, fabriquées par des personnes qui gravitent autour de ces grandes maisons de luxe qui participent à la réalisation de cette Tesla unique ?

Nous sommes en train de regarder ce point avec le directeur artistique qui a l’œil et le coup de crayon nécessaires pour réaliser des tenues qui soient dans l’exact prolongement de ce que sera ce concept car Tesla. J’aimerais vraiment que les personnes qui présenteront la voiture soient habillées en reprenant les codes couleur et le cuir de la voiture. Ce sera vraiment la cerise sur le gâteau, la petite touche qui fera du projet quelque chose d’abouti de A à Z. Je préfère que l’on prenne un peu de retard mais qu’à la fin on soit fiers de ce projet et, surtout, que l’on ait aucun regret !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *