Sorcerer, la croix et la manière

Please log in or register to like posts.

S’il est de coutume d’affirmer que tout vient à point à qui sait attendre, convenons néanmoins que l’accouchement de Sorcerer se sera pour le moins opéré aux forceps. Fondé en 1988, le groupe suédois, en état d’hibernation prolongé, aura en effet attendu plus de vingt-cinq ans pour, en 2015, publier son très remarqué premier album « In The Shadow Of The Inverted Cross » qui, chose rare, a fait l’unanimité chez tous les métalleux, blackeux, amateurs de heavy et autres doomsters. Avec un troisième opus « Lamenting Of The Innocent » sorti en pleine crise pandémique, le combo a, entre-autre, choisi pour source d’inspiration le « Malleus Meleficarium » publié à la fin du XVe siècle, guide de référence pour orchestrer la chasse et la persécution des sorcières. Après une prestation pour le moins remarquée lors de la dernière édition du Hellfest et alors que nos hommes du grand Nord s’apprêtent à entrer en studio pour enregistrer leur quatrième opus, rencontre avec la voix de Sorcerer, Anders Engberg, pour une interview tout feu tout flamme. Au bûcher !

Photo : Marieke Verschuren

Cliquez sur l’image pour découvrir le site de Sorcerer
Cliquez sur l’icône pour écouter le podcast de Anders Engberg, la voix de Sorcerer
Découvrez la vidéo de « Hammer of Witches » extrait de l’album « Lamenting of the Innoncent »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *