Camille Pépin colore le monde

Please log in or register to like posts.

Compositrice de l’année 2020, récompensée par une Victoire de la musique classique, Camille Pépin pense ses œuvres tels des tableaux dont les notes se muent en couleurs, en textures qui, comme par magie, font naître un univers tout autant pictural que sonore. Son merveilleux don de synesthésie, la jeune femme le met à nouveau en lumière dans son album « The Sound of Trees » inspiré du poème éponyme de Robert Frost. Tout comme Claude Debussy dont Camille Pépin ne passe pas une journée sans ouvrir l’une des partitions, la nature morte sort d’une toile imaginaire pour prendre vie et se parer de mille feux. Si on ne peut que déplorer que les créations contemporaines soient les grandes oubliées de ce post confinement où des programmateurs trop frileux misent, à tort, sur un répertoire classique « tubesque » pour faire revenir en masse le public dans les salles de spectacles, vous pourrez fort heureusement retrouver deux créations de Camille Pépin lors de la 74 e édition du Festival international de musique de Besançon qui se tiendra du 10 au 25 septembre prochain. Dans un monde en convalescence d’une bien sombre année, cette ode à la beauté qu’est la musique de Camille Pépin est un plaisir qu’il ne faut surtout pas bouder. 

Cliquez sur l’icône pour écouter le podcast de Camille Pépin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *