Frédéric L’Épée, le coup de grâce Shylock

Please log in or register to like posts.

Au milieu des années 70, trois jeunes amis niçois bercés par un prog rock encore à l’état embryonnaire venu d’outre-manche partirent en immersion dans une petite église isolée des Alpes-Maritimes pour vivre leur foi… en la musique. De cette retraite faite d’émulation créative, de marches méditatives et de répétitions intensives naquit un album, “Gialorgues”, petit bijou dans la lignée de King Crimson. Si la sortie d’une seconde pépite, ” île de Fièvre “, poursuivit pour un temps encore l’aventure Shylock, le service militaire de nos trois appelés sous les drapeaux signa la reddition du groupe pour cause de dissensions quant à la direction artistique à emprunter. Près de quarante ans plus tard et alors que l’on pensait la messe dite, Frédéric L’Epée, guitariste et fondateur de l’épopée Shylock, parti depuis une dizaine d’années mener nombre de projets musicaux en capitale berlinoise, nous laisse espérer la sortie d’un troisième opus en cette année 2023. Miracle !

Photo : Cécile Setin

Cliquez sur l’image pour vous procurer le sublime premier album de SHYLOCK, “Gialorgues”
Retrouver le site de SHYLOCK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *